Président SAS, gérants minoritaires ou égalitaires de SARL, directeurs généraux, PDG de SA

Gérant assimilé-salarié

Le statut de travailleur assimilé salarié emprunte des spécificités au régime des salariés et aussi au régime des travailleurs non-salariés. Ce statut impacte la fiscalité des dirigeants de PME.

Simulation de votre salaire

Calcul du salaire d’un gérant assimilé-salarié :

Comme c’est le cas sur une rémunération salariée, le gérant paye des cotisations sociales sur la rémunération qu’il se verse à lui-même. Ces dernières sont donc calculées de la même façon, divisées entre la partie employeur et la partie salarié et exprimées en pourcentage du salaire brut.

Un gérant assimilé-salarié n’est pas redevable des cotisations chômage, de plus il ne bénéficie pas des aides telles que heures supplémentaires ou primes ni des réductions générales de cotisations.

Cependant, le gérant peut voir se réduire son ACRE au tout début de son activité.

Spécificités

Juridiquement, il n’y a pas de distinction de patrimoine ni de statuts. En tant que mandataire social de SASU/ SAS, vous avez un statut social d’assimilé salarié. C’est-à-dire que vous cotisez au régime général de la sécurité sociale et à la retraite des cadres ( pour les activités de conseil en entreprise).

Le taux de cotisation est, en moyenne, de 75% de votre rémunération nette avant prélèvement à la source.

L’avantage étant que les formalités de fermeture ou modification sont plus simples et plus rapides.

Cependant, ce système est déconseillé si votre CA augmente et que vos charges « stagnent » car sinon IR et RSI deviennent alors plus importants